Fête Renaissance à Joinville


Aller au contenu

Menu principal:


Cotte, veste et pourpoint / The short coat

Costumes d'Ecosse Scottish costumes

La cotte courte

the short coat

En 1538 est confectionnée pour Jacques V une "cotte courte des Highlands" ("schort Heland Coit"), faite de velours et doublée de taffetas pour la chasse (Lord High Treasurer's Accounts, 1538).


Ci-contre, vers 1577, ce qui pourrait être cette
"cotte courte des Highlands", taille basse, avec de petites basques plissées.

L'Escossois sauvage, Le Théâtre de toutes les nations, aquarelle de Lucas de Heere, vers 1577

Reconstitution Joinville

Gravure de 1562 (François Deserps, Recueil de la diversité des habits)


Ci-contre la curieuse gravure de l'"Escossois" montre une veste assez inclassable, taille haute, qui présente également de petites basques plissées.

Ses autres caractéristiques sont sujettes à caution :
- la veste est fermée jusqu'au col, très enveloppant
- et les amples manches de la veste ne sont attestées nulle part ailleurs.






Un dessin irlandais montre une veste à basques, mais dotée de manches courtes.

Irishman at war (Recueil Herbier)


La veste à manches fendues

La plupart des vestes se portaient sur la longue tunique (leine) dont les longues manches étaient encombrantes.

Ci-contre la gravure des "Ecossais chassant dans les montagnes d'Ecosse" de Raphaël Holinshed illustre parfaitement un texte contemporain :

"une courte jaquette de laine, avec des manches ouvertes en dessous. pour que ce soit pratique pour. décocher.des flèches".
(evêque Lesley, De origine, moribus et rebus gesti. Scotorum, 1578)

Ici la veste a des manches longues, ornées de trois bandes transversales de tissu (et une autre à la taille).

Elles sont fendues (sur l'extérieur du bras) par un "crevé" qui laisse échapper la manche flottante de la tunique.

Le dos de la veste est brodé de motifs floraux.


Raphael Holinshed's Chronicles, 1577

Dos de vestes décorés de galons verticaux et en diagonale.




Dos de vestes décorés de galons verticaux et en diagonale.


La "jaquette de Kilcommon" (Irlande) fut trouvée en fouilles en 1946. Elle a été datée de la fin XVIe-début XVIIe. Elle était de tissu grossier (laine), celui d'un homme du peuple.

Les manches de cette veste (dite
"ionar") sont constituées d'une lanière de tissu.

Cette veste est largement ouverte sur le devant.



Ci-dessous, sur les gravures de John Derricke (Image of Irelande, 1581) représentent bien ce type de veste irlandaise. Mais il est le seul à dessiner des basques plissotées.

Deux gravures de John Derricke, Image of Irelande, 1581

Aquarelle Irish Folks de Lucas de Heere, v. 1575





La manche gauche de la veste est parfois détachée du poignet pour pouvoir utiliser la dague. Elle flotte alors en arrière, comme une fausse manche.

Les manches sont ornées de rinceaux, ou, comme en Ecosse de bandes transversales, bleues ou jaunes, de tissu rapporté (et une autre bande à la taille).

Ici les basques sont assez simples, comme en Ecosse.

Deux minces galons verticaux sur le devant de la veste.





Parfois c'est le poignet droit qui est détaché, pour pouvoir utiliser l'épée.
Les bandes cousues sur les manches et à la taille sont jaunes. Trois minces galons horizontaux sur le devant de la veste.


Aquarelle Irish Men de Lucas de Heere, v.1570

Irish chieftains, gravure anonyme v. 1550 (Vict and Albert Museum)






Ici aussi c'est le poignet droit de la veste qui est détaché pour manier l'épée.

Des motifs floraux sont brodés sur la veste, comme en Ecosse.




Une veste rouge brodée de motifs floraux.

Les manches sont décorées de bandes de tissu.

La manche gauche est retroussée.

Irish chieftains, gravure anonyme v. 1550 (Vict and Albert Museum)

Irish chieftains, gravure anonyme v. 1550 (Vict and Albert Museum)







Une veste autre veste irlandaise : non brodée, mais décorée de galons.

Reconstitution Joinville, avec des basques longues de type Holinshed

Le pourpoint à l'anglaise

the english doublet


En 1956 furent mis au jour près de Dungiven (Irlande) un pourpoint de laine marron et blanche, un fragment de manteau, des trews, une ceinture et des chaussures de cuir. Ce costume anglo-irlandais est datable des environs de 1600.

Pourpoint de Dungiven (Irlande)



Ce pourpoint, influencé par la mode anglaise, n'a plus rien de commun avec la veste gaélique traditionnelle.

Restitution (Ulster Museum, Belfast)

Autre restitution


Retourner au contenu | Retourner au menu