Fête Renaissance à Joinville


Aller au contenu

Menu principal:


Et d'où vient le tartan ? / The origins of tartan

Costumes d'Ecosse Scottish costumes

Et d'où vient le tartan ?

the origins of tartan

Le motif de "tartan" est décrit comme "marbré", "rayé" ou "bigarré"... mais le mot gaélique pour tartan est breacan, signifiant "à carreaux", ce qui décrit parfaitement son agencement.

Le motif à carreaux était déjà connu dans le pays depuis l'Antiquité, le plus ancien vestige a été retrouvé en Ecosse datant du IIIe s. ap. J-C.

Le mot
"tartan" est dérivé du français "tiretaine", désignant à l'origine non un motif mais une étoffe de laine importée en Ecosse au XVIe siècle.


La première mention la plus crédible du motif du tartan apparaît en 1538 lorsque le roi Jacques V se fit confectionner un costume pour chasser dans les Highlands, consistant en une "cotte courte des Highlands", faite de "velours de couleurs différentes" ("variant cullorit velvit"), doublée de taffetas vert (Lord High Treasurer's Accounts, 1538).



Ci-contre, vers 1577, la
plus ancienne représentation d'un motif de tartan, disposé en biais sur ce qui pourrait être cette "cotte courte des Highlands"
(aquarelle "L'Ecossais sauvage", de Lucas de Heere).



En 1603, le tartan est utilisé :
pour l'homme
- sur le nouveau type de manteau : le beltred plaid
- et sur les chaussettes
pour la femme sur le manteau
(
"Travel Album" de Hieronymus Tielsch ).



Le tartan :
- sur le belted plaid
- et sur les culottes (trews)
(
"Scotia Antiqua" de Blaeu, 1653)

En 1587 Hector MacLean of Duart payait les droits fonciers non en argent, mais en nature : 60 m d'un tissu "blanc, noir et vert". Les tartans anciens présentaient des motifs très simples.

A cette époque, les tartans différenciaient surtout les statuts sociaux. Comme les teintures coûtaient cher, les tartans de la noblesse et de la bourgeoisie étaient souvent plus colorés (or, orange, rouge), que ceux des classes inférieures (noir, blanc, bleu, marron).

En raison des révoltes qui agitaient sporadiquement les Highlands à partir de 1688, le roi d'Angleterre Georges II promulgua en 1745 le
Dress Act ("loi sur l'habillement"), qui prohibait le port du kilt et les tartans. Les peines prévues par la loi étaient lourdes : six mois d'emprisonnement, augmentée à sept ans en cas de récidive.

L'
interdiction ayant été levée en 1782, et les anciens modèles étant sans doute tombés dans l'oubli, de nouveaux tartans furent créés, pour différencier systématiquement les clans. Depuis ils sont présentés comme faisant partie des traditions immémoriales de l'Ecosse.



Retourner au contenu | Retourner au menu