Fête Renaissance à Joinville


Aller au contenu

Menu principal:


Le retour en Ecosse/ Back in Scotland

Une page d'Histoire History

De retour en Ecosse
Je deviens reine régente

Back to Scotland , I become the Queen Regent

1551 En octobre j'embarque pour l'Ecosse, je remonte sur mon calvaire.
J'ai appris en septembre la mort de mon fils, François
III d'Orléans duc de Longueville, qui avait seize ans et qui était issu de mon premier mariage.



A mon retour se pose le problème de la régence. Initialement utilisée pendant la minorité de ma fille, la régence est désormais appelée à devenir permanente puisque Marie étant promise au dauphin, il semble qu'elle restera définitivement à la cour de France
.

Charles et François (toile XIXe)

Au château de Stirling

1554 Soutenue par les Écossais, Henri II et mes frères de Guise que je consulte souvent, je deviens reine-régente d'Ecosse.

Durant ma régence (1554–60), je nomme des Français à des postes-clés : Yves de Rubay est Garde des Sceaux et Barthélémy de Villemore est Contrôleur du Trésor. L'ambassadeur français Henri Clentin assiste parfois au Conseil Privé. Des nobles écossais en prennent ombrage…


1558 Mon frère François de Guise, qui a défendu Metz contre Charles Quint (1552-53) reprend Calais aux Anglais.

François de Guise défend Metz (toile XIXe)

François de Guise libère Calais (toile XIXe)

Des joies… des peines…

1558 A 16 ans ma fille Marie Stuart épouse le dauphin François à Notre Dame de Paris

1559 A la mort d'Henri II, ma fille devient reine de France (1), et le jeune couple s'intitule "roi et reine de France et d'Écosse" et revendique le trône d'Angleterre (2).

(1) Elle fait partie des rares reines régnantes à avoir été reines consorts d’un autre État.
(2) Marie Stuart était en effet l'héritière de Marie Tudor, qui, pour les catholiques, était la dernière héritière d'Henri VIII d'Angleterre. Alors qu'Elisabeth était issue de son remariage (avec Anne Boleyn) non reconnu par le pape.
.
.

Le couple royal

Sceau du couple royal

Mais, en Ecosse, je rencontre des difficultés croissantes. Dès décembre 1557, l'opposition aristocratique s'est regroupée dans l'association des "Lords de la Congrégation", ou "Covenant". L'accession au pouvoir de la nouvelle reine d'Angleterre Elisabeth Ière (1558) encourage la rébellion de Knox et du comte d'Arran.

John Knox, Saint-Andrew Castle exhibition

Elizabeth Ière


1559 John Knox rallie des personnages importants, Archibald Campbell et James Stuart, demi-frère de ma fille Marie, John Erskine, Lord Ochiltree, le Comte de Glencairn… Encore une fois je fais appel à l'aide militaire de la France : 1800 soldats débarquent. Les lords rebelles attaquent les garnisons françaises grâce à un contingent anglais. J'enregistre des défections dans mon gouvernement. William Maitland of Lethington, mon secrétaire d'Etat, passe à l'ennemi, m'accusant de vouloir annexer l'Écosse à la France.

Edinburgh

Edimburgh Castle

Epilogue

1560 Le 12 juin, je m'éteins dans ma 45 ème année au château d'Edimbourg, je serai enterrée à Reims.

En décembre, après la mort de François II, ma fille Marie Stuart rentrera en Écosse pour affronter Elisabeth Ière…

1587 Ma fille Marie sera décapitée sur l'ordre d'Elisabeth.

1603 Mais, à la mort de cette vieille ennemie, c'est mon petit-fils Jacques VI Stuart, roi d'Ecosse, qui héritera de son royaume. Il réunira les deux couronnes sous l'autorité d'un seul monarque.

Jacques VI


Retourner au contenu | Retourner au menu